L’Observatoire National de la Biodiversité (ONB) vient de publier, à partir de ses indicateurs, le bilan annuel de l’état de la biodiversité en France. Cette synthèse met en perspective les derniers faits marquants concernant l’état de la biodiversité et les menaces qui pèsent sur elle.

Les éditions des années précédentes dressaient déjà un constat alarmant, « une évolution inquiétante des espèces et un état mitigé des milieux naturels », pouvait-on lire en introduction du bilan 2017 ; le titre de ce bilan 2018 est nettement plus explicite : « Menaces sur le vivant : quand la nature ne peut plus suivre ».

Ce bilan  fait notamment état d’un important déclin des oiseaux spécialistes des milieux agricoles et bâtis, indiquant plus particulièrement que « la population des oiseaux des milieux agricoles a chuté d’un tiers depuis 1989 ». Et si, au début des années 2000, les résultats du programme de Suivi Temporel des Oiseaux Communs (STOC) de Vigie Nature indiquaient une augmentation des effectifs d’espèces dites « généralistes », la tendance s’est inversée depuis 2006 pour ces populations d’oiseaux retrouvées dans tous les types de milieux.Pour la faune, l’accent est également mis sur le déclin des chauves-souris, dont « les effectifs […] ont diminué de près de 40 % en dix ans » (de 2006 à 2016).De plus, d’après la liste rouge nationale des espèces menacées, l’ONB indique que « près d’une espèce vivante sur trois est en danger de disparition » (sur le territoire français, métropole et Outre-mer confondus).

Parmi les différentes pressions anthropiques s’exerçant sur la biodiversité et en partie responsables de ces évolutions, l’ONB relève tout d’abord dans ce bilan, la consommation de pesticides en agriculture, ou encore l’artificialisation du territoire, qui semblent toutes deux toujours en progression, ainsi que la dégradation de certains habitats comme les zones humides ou les prairies permanentes, qui abritent généralement une part importante de biodiversité.

En savoir plus : Consulter le bilan 2018 de l’ONB (PDF – 4,6 Mo)

L’ONB est une démarche participative mise en place en 2009 pour le suivi des effets de la société sur la biodiversité et sur les interfaces entre la biodiversité et la société. À ce titre, l’ONB propose des indicateurs en éclairage de grandes questions de société relatives à la biodiversité et les met à disposition de tous.